Exposition à la bibliothèque de Forney Du 27 janvier au 18 avril 2009

                               

Crédits photo : Mairie de Paris

Découvrez à la bibliothèque Forney cette première exposition au monde consacrée aux photochromes, ces documents rares de la fin du 19e siècle révélant en couleur,à l’aide d’un procédé lithographique, un monde aujourd’hui disparu…

L’exposition présente 300 photochromes choisis dans la collection du graphiste et photographe Marc Walter (l’une des plus importantes au monde), constituée de petites séries plus ou moins typées : bleu dur, lumière crue, couleurs éclatantes pour les pays du sud ; ciels gris, tourmentés, porteurs de tempêtes pour ceux du nord. C’est un véritable univers qui se découvre. La mémoire d’un monde qui fuit. A mi-chemin entre photographie et lithographie, le procédé photochrom permet d’obtenir une image en couleur à partir d’un négatif noir et blanc. Inventé et mis au point conjointement par le français Léon Vidal et le suisse Hans Jakob Schmid, le procédé fait l’objet d’un brevet, déposé en 1888, par la société Orell Füssli à Zürich, qui l’exploite sous la marque PZ (photoglob Zürich).Premières images en couleur d’un monde en pleine évolution, les photochromes PZ triomphent à l’Exposition universelle de 1900 et sont diffusés sur les principaux sites de villégiature d’Europe, puis des États-Unis. Les touristes adorent ces vues aux couleurs tendres ou franches, tellement plus évocatrices que les photographies en sépia ou les cartes postales peintes : vues d’Égypte et de Terre Sainte, souvenirs de Naples, de Venise, des Alpes suisses ou de la Riviera, vues du Rhin, du Danube, du Gange à Bénarès…

Au tournant du 20e siècle, ce sont les chutes du Niagara, les steamers du Mississippi, le Grand Canyon, les rues de New York…D’autres séries sont consacrées aux reproductions d’œuvres d’art, de la Sainte Cène de Vinci à l’Angélus de Millet, restituées dans leurs moindres détails.Lorsque la production en masse de photochromes s’arrêta – peu après la Première Guerre mondiale –, le catalogue Photoglob répertoriait quelques 30 000 vues !....

La suite sur http://www.paris.fr