Commande publique

10/12/2008 > 21/12/2008

©ASYC et Shuhei Endo Architect Institute/ Simulation
© Agence ASYC et Shuhei Endo Architect Institute/ Simulation

La Maison de l’architecture présente les plans, les photographies et les maquettes de l'immense coque de métal du projet de l'architecte japonais Shuhei Endo pour la péniche Louise-Catherine, aménagée en 1929 par Le Corbusier.

Construite en 1919 par l’Office National de la Navigation pour transporter du charbon, la Louise-Catherine a été rachetée en 1929 par l’Armée du Salut afin de servir de refuge. Le Corbusier en a assuré l’aménagement. Actuellement stationnée au port d’Austerlitz, la péniche est fermée depuis 1994 pour des raisons de sécurité. L’Armée du Salut s’en est séparée en 2006. La péniche est alors rachetée par l’association Louise-Catherine, créée à cette occasion, qui confie à l’agence ACYC Architectes l’étude de sa restauration.

Pendant la durée des travaux, estimée à deux ans, elle sera enveloppée par une œuvre monumentale, en métal, réalisée par l’architecte Shuhei Endo. Cette œuvre sera réalisée grâce au soutien conjoint du Festival d’Automne à Paris, du Ministère de la Culture et de la Communication (Délégation aux arts plastiques) et du Centre national des arts plastiques (CNAP) au titre de la commande publique. Un élément viendra enrichir les collections du fonds national d’art contemporain dont le CNAP assure la gestion pour le compte de l’État.

Présentation par l'organisateur :

L'histoire de la péniche Louise-Catherine, également connue sous le nom de Péniche Le Corbusier ou Asile Flottant est extraordinaire à plus d'un titre.

La coque très longue (72mX8m) est construite en 1919 sur des plans américains pour ravitailler Paris en charbon, dans un matériau inhabituel, le ciment armé.

Elle est rachetée à l'Office National de la Navigation en 1929 par l'Armée du Salut et prend le nom de Louise-Catherine en hommage à Louise-Catherine Breslau, récemment disparue. Sa compagne, Madeleine Zillhardt, convainc l'Armée du Salut de transformer la péniche en refuge pour les personnes en difficulté; elle devient la première donatrice de ce projet qui verra le jour grâce au mécénat de Winnaretta Singer, Princesse de Polignac.

Autre surprise, l'architecte chargé de l'aménagement n'est pas inconnu du public, ni de l'Armée du Salut. C'est Le Corbusier qui lui donnera un style moderne et lui assurera un confort conforme aux standards de l'époque. La péniche Louise-Catherine est la seule oeuvre flottante de Le Corbusier, lui qui admirait tant les paquebots. Il y inscrit un style aux perspectives basilicales avec trois nefs de douze colonnes chacune.

En 1994, la péniche doit être fermée car elle n'est plus en conformité avec la réglementation de sécurité. Devant les difficultés de financement des projets envisagés, l'Armée du Salut décide, en 2006, de se séparer de la péniche qui sera, in extremis, sauvée par une initiative privée : la société Louise-Catherine est créée à cet effet.

Soutenue par la Fondation Le Corbusier et l’Association Louise-Catherine, elle acquiert la péniche et confie à l'agence ACYC Architectes l'étude de sa restauration. Le visiteur y découvrira un espace intérieur de 500 m2 d’une grande pureté. Simplicité des formes, organisation et rigueur offriront une lecture immédiate de la grammaire Le Corbusier : les "pilotis" intérieurs, le plan libre, les grandes fenêtres rectangulaires, la lumière qui sculpte l’espace…
Enfin, la société Louise-Catherine a pour projet de faire de ce lieu un «bateau-savoir» qui redonnera vie à la Louise-Catherine par une programmation culturelle, artistique et pédagogique originale.

Pendant la durée des travaux, soit environ deux ans, la péniche sera enveloppée d’une structure métallique éphémère réalisée par l'architecte Shuhei Endo.

Diplômé de l'Ecole d'Art de Kyoto en 1986, Shuhei Endo fonde son agence en 1988. Il fait partie de ces architectes qui, au début des années 1990, ont exploré une «troisième voie» entre néo-modernité et dé-constructivisme.

La réalisation de l'œuvre est prévue pour l’édition 2009 du Festival d’Automne à Paris.