Lettre d'information Voici les nouveautés publiées sur le site La revue des ressources depuis 2 semaines

Brèves

Mémoire des fosses ardéatines. Texte d’Ascanio Celestini, mise en scène de Dag Jeanneret. Théâtre Sortie Ouest, Béziers, Domaine du Bayssan.

Publié le 26 février 2010

Théâtre - chantier
de Ascanio Celestini Texte paru aux Editions Espaces 34, collection Théâtre contemporain en traduction, traduit de l’Italien par Olivier Favier Avec le soutien de la maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale
Mise en scène Dag Jeanneret Avec (...)Lire

Réécrire les histoires européennes Soirée débat proposée dans le cadre de La Fête du Livre et des Cultures Italiennes organisée par Leggere per

Publié le 7 février 2010

Dimanche 7 février 2010 à 19h L’implosion des idéologies au tournant des années 1990 serait-il un commencement de l’histoire ? Les enjeux de la commémoration et la crispation institutionnelle autour des lieux de mémoire en pourraient bien être le signe, en Italie comme en France, quand le (...)Lire

Ascanio Celestini, à l’espace d’animation des Blancs Manteaux à Paris, le samedi 6 février à 20h30.

Publié le 6 février 2010

À l’occasion de la parution de son livre La Brebis Galeuse aux éditions du Sonneur, Ascanio Celestini sera présent à Paris, à l’espace d’animation des Blancs Manteaux, dans le cadre de la Fête du livre et des cultures italiennes organisée par Leggere per. La rencontre aura lieu à 20 h 30. Elle (...)Lire

Articles

Le Gardien du cimetière

3 janvier 2010, par Jean Ray

Ce texte nous vient d’un auteur presque oublié. Raymond Marie de Kremer est un écrivain belge bilingue, né en 1887 et mort en 1964 à Gand. Il écrit en français sous le pseudonyme Jean Ray et en néerlandais sous le pseudonyme John Flanders. Il s’est essentiellement consacré à la littérature fantastique. Jean Ray occupe la place la plus importante au sein de l’école belge du fantastique. Son œuvre se caractérise surtout par des histoires peuplées de fantômes et de créatures de l’au-delà. (...)Lire l'article entier

Broucolaques ou vroucolaques (extrait du dictionnaire infernal) 1818

2 janvier 2010, par Collin de Plancy

Il faut savoir que le vampire a beaucoup évolué. Des toutes premières descriptions aux derniers avatars hollywoodiens, ces créatures ont connu un grand nombre de transformations, à commencer par leurs fameuses canines, qui ne sont apparues qu’au XX e siècle. Le brucolaque est une forme de vampire : chez les grecs modernes, il s’agit d’un cadavre d’un excommunié, qui vient prétendument hanter les vivants.
Broucolaques ou vroucolaques : Nom que les Grecs donnent à leurs vampires ou (...)Lire l'article entier

Vampires (extrait du dictionnaire infernal) 1818

1er janvier 2010, par Collin de Plancy

Libre-penseur sous l’influence de Voltaire, Collin de Plancy a écrit ce « Dictionnaire infernal ou Bibliothèque Universelle sur les êtres, les personnages, les livres, les faits et les choses, qui tiennent aux apparitions, à la magie, au commerce de l’enfer, aux divinations, aux sciences secrètes, aux grimoires, aux prodiges, aux erreurs et aux préjugés, aux traditions et aux contes populaires, aux superstitions diverses, et généralement à toutes les croyances merveilleuses, surprenantes, (...)Lire l'article entier

Infernaliana

31 décembre 2009, par Charles Nodier

Hubert Juin écrivait à propos de Charles Nodier : "Charles Nodier est bien le précurseur d’Aurélia, le précurseur de Maldoror, et lorsqu’il choisit d’être un lunatique volontaire, lorsqu’il va demander aux rêves une « raison » supérieure à celle que conçoivent les positivistes, lorsqu’il va préciser que la folie donne d’étranges leçons, qui ne voit ce que lui doivent les surréalistes, et de quoi lui est tributaire la poésie moderne ? Il est à (...)Lire l'article entier

Le Vampire de Jan Neruda (1909)

30 décembre 2009, par Jan Neruda

L’auteur de ce texte, Jan Neruda, est un écrivain tchèque, totalement oublié aujourd’hui. Il est pourtant l’un des membres les plus connus de l’École de Mai. De plus il est l’auteur d’un célèbre recueil de nouvelles Les Contes de Mala Strana. Son nom a inspiré le pseudonyme du poète chilien Neftalí Ricardo Reyes Basoalto plus connu sous le nom de Pablo Neruda, prix Nobel de littérature en 1971.
Le petit bateau à vapeur qui fait journellement le service d’aller et retour entre (...)Lire l'article entier

Vampires

29 décembre 2009, par Jean-Clet Martin

Le vampire est d’abord un nom de chauve-souris, à la fois mammifère et oiseau gris, comme naguère le Léviathan, être hybride venu des terres pour se fondre dans l’océan, s’y cacher : cachalot dévoreur d’hommes. Ces animaux sans essence, inclassables parce que hors de tout milieu, sont le signe d’une mystérieuse prolifération dont on ne sait d’ailleurs jamais par où elle passe ni comment elle se produit. Quel mode de reproduction les perpétue et comment (...)Lire l'article entier

Carmilla

28 décembre 2009, par Joseph Sheridan Le Fanu

Préface
Carmilla, composée par Sheridan le Fanu (1814-1873), est l’une des premières œuvres de la littérature vampirique – après Le Vampire de Polidori et Varney d’une plume anonyme (1919), puisqu’elle parait en 1871, c’est à dire 26 ans avant le Dracula de Bram Stoker. Tout comme ce dernier, Le Fanu est irlandais, et appartient à l’ascendancy protestante ; il ont, tous deux, fréquenté les couloirs du Trinity Collège de Dublin, ainsi que les salons (...)Lire l'article entier

Sur la singularité de Carmilla

28 décembre 2009, par Aliette G. Certhoux

On propose une hypothèse de l’actualité d’un vampire et de sa fiction, au titre éponyme Carmilla, nouvelle post-gothique par l’écrivain irlandais J. Sheridan Le Fanu parue pour la première fois en 1872, re-publiée et traduite maintes fois depuis, rendue accessible sur Internet dans une traduction française par les éditions "ebooks libres et gratuits", intégralement restituée dans La revue des ressources le 28 décembre 2009, avec les références des sources. Il s’agit d’une note d’information (...)Lire l'article entier


Editeur : La revue des ressources
http://www.ressources.org/revuebeta