....Vu dans le dernier numéro de la revue de TÉHÉRAN

www.teheran.ir

"Terre de légende : le Kurdistan iranien
"

Les contes africains : une école vivante de la transmission de la tradition Odile Puren N° 52, mars 2010 

Les contes africains constituent une littérature orale servant à transmettre les valeurs de la société dans laquelle ils sont contés.Nul ne connaît l’origine des contes africains, qui sont en général le reflet de la société et n’ont pas d’auteur. Ils appartiennent à la société dont ils sont issus. Aussi parle-t-on de contes maliens, ou de contes béninois. Dans un même pays, on différencie les contes par leur ethnie d’origine. Ainsi, on entend dire au Bénin par exemple : ce conte est fon (ethnie du centre du Bénin) ou bien cet autre conte est yoruba (ethnie du sud-est du Bénin).

Les personnages des récits africains sont des êtres humains, des animaux, des éléments de la nature, des génies de la forêt, mamiwata (personnage mi-humain mi-poisson que l’on peut assimiler à une sirène), des esprits, des dieux, etc. Tous sont différents mais se comprennent. On retrouve surtout plusieurs aspects de l’enfant dans les contes africains : l’enfant ange, l’enfant curieux, l’enfant malin, les jumeaux (ils sont vénérés dans certains pays africains), mais le plus fréquent demeure l’enfant orphelin.