United Visual Artists - RIEN À CACHER / RIEN À CRAINDRE - Making of from La Gaîté Lyrique on Vimeo.

"Pot pourri et panier garni, Poptronics « fête » l’ouverture de la Gaîté lyrique ce soir à Paris (sur invitation seulement). C’est officiellement demain (2/08) et pour cinq jours d’« événements gratuits sur inscription » que sera levée la malédiction qui pesait sur l’ancien temple de l’opérette à Paris. Haut-lieu de théâtre dans les 70’s (les marionnettes du Bunraku de Roland Barthes, la Princesse Turandot mise en scène par Lucian Pintilié) sous Jack Lang, il avait sombré avec Sylvia Monfort, puis fermé, puis rouvert en éphémère parc d’attraction over-kitsch, re-fermé pour brièvement réouvrir en préfiguration d’avant-travaux. Puis le chantier de rénovation a traîné pour cause d’ennuis avec les riverains… Donc, la première bonne nouvelle, c’est que la Gaîté finisse par ouvrir. La deuxième, c’est qu’elle se consacre aux musiques nouvelles et à la création numérique..."

"Le pop’lab de poptronics, c’est celui des artistes invités à plancher sur un format hybride, mi-papier, mi-électronique, le pdf (pour Portable Document Format). Hybride comme les croisements qu’imagine poptronics, entre monde physique et cybermonde, entre net art et graffiti, théâtre et graphisme, musique et design, entre artistes et internautes. Un espace-temps création, à parution aléatoire, pour des rendez-vous que poptronics veut inattendus."

  • www.gaite-lyrique.net La Gaîté lyrique suscite au quotidien la rencontre des technologies, de l'art et des publics à la croisée des disciplines artistiques

" La Gaîté lyrique explore les cultures numériques sous toutes leurs formes : musique, cinéma, cinéma d'animation, théâtre, danse, arts visuels, design, design graphique, motion design, film musical, architecture, programmation informatique, art du code, web, jeu, mode, etc. Ainsi que toutes celles que nous ne pouvons pas encore nommer...La Gaîté lyrique aborde de manière transversale tous ces champs de la création en favorisant des connexions et des relations privilégiées entre eux. C’est véritablement l’exploration d’une nouvelle dimension que les arts et les technologies créent sous nos yeux qui est en jeu. La programmation est diversifiée, éclectique et soutenue. De figures pleinement reconnues à de jeunes artistes émergents, la programmation suit un équilibre de notoriétés et de générations. Elle met l’accent sur les croisements des disciplines. La programmation est à l’écoute de la redéfinition incessante des champs artistiques et culturels qu’imposent les pratiques numériques..........................