Voici le lien pour lire l'article  d'hommage à Claude Gaignebet écrit par PJ Catinchi dans Le Monde et illustré d'une photographie de jean claude Labourier lors du festival Rencontres d'Aubrac 2011. La version paier est à paraître dans l'édition datée du vendredi 10 février.
DSC_0556
photo jean claude labourier
 
*

Chers amis, participants et intervenants des Rencontres d'Aubrac
 
Immense tristesse, l'ami Claude Gaignebet est parti brutalement ce lundi 6 février. Claude a été foudroyé en plein travail, alors qu'il terminait son prochain ouvrage à paraître.
Depuis 2005, il illuminait nos Rencontres par son érudition, ses trouvailles incroyables, sa fougue, son enthousiasme à nous les faire partager et son appétit de vie.Le 18 janvier, nous avions déjeuné pour préparer l'été prochain. Il se réjouissait une fois de plus de tous les échanges promis en août sur l'Aubrac. Il acceptait d'animer les débats du mardi après-midi après l'intervention de Chiwaki Shinoda, tous deux dans une belle admiration mutuelle. Claude me proposait également une communication sur l'origine de la toison d'or. La perspective de l'Eden et de ses promesses pour 2013 nous avait par avance ravis...Et que dire de ce projet de "chemins d'étoiles" qu'il espérait tant voir se concrétiser... Jean Baumgarten dès l'annonce de sa disparition lui a rendu cet hommage  : " C'est une grande voix de la recherche et de l'université qui disparaît, en plus d'un homme humainement exceptionnel qui a courageusement défendu des disciplines actuellement  trop en déshérence, en les portant à leur point d'excellence. Erudition, passion et humanité, un exemple dans un monde universitaire étriqué où les individualités hors pair comme Gaignebet deviennent de plus en plus rares. Il laisse des livres superbes qui furent parmi mes très grands bonheurs de lecture. C'est la disparition d'un homme remarquable, d'un chercheur exceptionnel, d'une présence unique. Gaignebet est associé dans ma mémoire à une époque superbe de l'université, peuplée de profs éblouissants qui nous ont donné le goût de la lecture, de l'érudition et des marges."
En amitié, 
Francis Cransac
*

intervenant aux Rencontres d'Aubrac depuis 2005
 
 2005  Dire les mythes   sujet de Claude : " Coder, décoder : le mythe de l'arbre et du serpent"
 
 2006  Dire les mythes  sujet de Claude : "L'histoire du lin"
 
 2007  Les mythes et les contes ont-ils encore un sens ?  sujet de Claude : " L'androgyne en Périgord"
 
 2008  Dire l'interdit        sujet de Claude : " Dire l'impuissance "
 
 2009  Voyage en absurdie  sujet de Claude : " Dialogue de sourds par les signes chez Rabelais "
 
 2010  Vertige de l'imposture   sujet de Claude : " De l'art de se faire passer pour...Dieu "
 
 2011  Imaginaires de Jérusalem  sujet de Claude : " A la recherche du Temple perdu "
 
 2012  Imaginaires de l'Eldorado     sujet qui était envisagé par Claude : " La 8° porte : éloge de la toison d'or


interventions de Claude Gaignebet disponibles sur le site des Rencontres d'Aubrac :  www.rencontres-aubrac.com (onglet Vidéo des Rencontres)

ou sur les sites des AAR :  http://www.archivesaudiovisuelles.fr
 
et ALIA (Atelier littéraire d'ici et d'ailleurs) :  http://semioweb.msh-paris.fr
 
Sa communication À la recherche du temple perdu dans le cadre des Imaginaires de Jérusalem sera bientôt disponible.



intervenant à la journée  Pourquoi faut-il raconter des histoires ?  le 17 octobre 2005  au Théâtre du Rond-Point à l'initiative de l'équipe de Mondoral

publication de  Pourquoi faut-il raconter des histoires ? aux éditions Autrement (Paroles de conteurs, vol.2. 2006)